Programmation hors les murs 2019—20

Clan, destinée & clandestinité

Date limite : 1er novembre 2018

Verticale lance son appel de dossiers pour 2019—20 sous le thème « Clan, destinée & clandestinité ». Désignant à priori un regroupement de familles affiliées à un ancêtre commun, le clan évoque aussi toute communauté circonscrite de personnes qui se soutiennent entre elles. Pour en faire partie, il faut donc y être né ou y être admis. Malgré cette connotation hermétique, le clan peut toujours adopter de nouveaux venus et, si certaines cohortes sont plus étanches, plusieurs sont invitantes et ouvertes. Mais quels sont les critères pour faire partie du groupe ? Faut-il se soumettre à une initiation, à un processus de sélection, ou est-on d’emblée accepté grâce à des qualités qui nous sont inhérentes ? Dans tous les cas, deux conditions sont intrinsèques à la cohésion du clan : que le climat de confiance règne et que le noyau liant demeure. Si un de ces prérequis s’effrite, l’exclusion est alors possible.

Clandestinité et destinée sont intimement liées au clan. En effet, la confiance mutuelle qu’on s’y porte est un terrain propice au secret. Le clan peut adopter une attitude clandestine en œuvrant dans l’ombre à des activités parfois illicites, parfois bienveillantes (guérillas jardinières, services anonymes, etc.). Les membres d’un clan peuvent également prendre cette posture afin de protéger un des leurs, ou simplement pour ressentir le privilège de détenir un secret d’initié. Quant à l’ancrage et au soutien que nous offrent ces unions, ils orientent nos actions futures et permettent de concrétiser des projets. La force du nombre peut alors être mise à profit pour manifester la vision d’un destin commun (les coopératives, les groupes militants, les partis politiques). Toutefois, nous pouvons être amenés à cacher à notre clan une situation irrégulière pour ne pas vivre l’ostracisme et ainsi conserver notre place sur une voie déjà tracée. Nous pouvons également nous exclure nous-mêmes du groupe, par besoin ou par nécessité, afin de modifier notre destinée (immigration, famille, profession).

Les clans sont des cellules sociales universelles. Nous faisons tous partie d’un clan sous l’une ou l’autre de ses déclinaisons (que celui-ci se revendique comme tel ou non) : famille, cercle d’amis, groupe culturel, nation, classe sociale, association née d’une occupation ou une passion commune, club social ou sportif, résident d’un même quartier (voisinage), d’une ville, d’un pays, etc. Dans les milieux artistiques, on s’agglomère en collectifs de création, en atelier collectif, en regroupements professionnels et en centres d’artistes. Nous trouvons également une pluralité de clubs destinés aux artisans et à l’art populaire. À une ère accusée d’exacerber notre esprit individualiste, comment notre besoin d’appartenance vient-il contrecarrer notre tendance à suivre cette vague égotique ? Qu’est-ce qui nous pousse à nos regrouper sous une bannière commune ? S’il peut y avoir une certaine adversité entre les différents groupes, qu’en est-il des rencontres improbables entre deux clans qui semblent de prime abord éloignés ? En art, cela peut se traduire par la pluri/trans/interdisciplinarité, l’inclusion, la collaboration, etc.

VCA invite les artistes établi·e·s, en mi-carrière ou émergent·e·s à soumettre leur projet.

Présentement en transition vers des installations pérennes, VCA offre aux professionnel·le·s des arts de Laval et du Québec un cadre incomparable où élaborer leur processus de création dans une perspective critique ou poétique, en investissant un territoire donné. Pour lire sur l’historique, la mission et le mandat du centre, cliquez ici.

Dans un souci d’inclusivité et de meilleure représentativité, VCA encourage fortement le dépôt de dossiers d’artistes sous représenté·e·s ou peu représenté·e·s dans le milieu des arts.

Appel de dossiers : du 1er septembre au 1er novembre 2018

Diffusion des projets artistiques : entre avril 2019 et mars 2020

CE QUE VCA OFFRE À L’ARTISTE SÉLECTIONNÉ·E :
— Soutien à la coordination, à la diffusion et à la promotion du projet
— Documentation photographique
— Droits d’exposition
— Participation aux frais de montage et de production
— Participation à la rémunération des techniciens
— Participation aux frais de transport et de déplacement
— La possibilité de réaliser une résidence de création au Centre communautaire Sainte-Dorothée (public visé : adolescent) du 2 au 8 juin 2019

La spécificité de VCA étant de diffuser hors les murs, le centre reçoit des projets qui, proprement in situ ou non, réfléchissent au(x) lieu(x) de diffusion dès leur conception, ou encore, qui proposent des types de lieux à investir par la diffusion. Par conséquent, il est attendu des artistes qu’ils ou elles accompagnent le Centre dans son travail de prospection, et ce, de manière à ce que les lieux de diffusion choisis soient signifiants pour chaque projet et pratique individuelle.

En tant qu’organisme de bienfaisance enregistré, VCA cherche autant que possible à trouver, lorsque les projets le demandent, des espaces de diffusion sous la forme de partenariats et autres types de collaboration ; autrement, les frais de location seront couverts avec les budgets de production des projets.

FORME ET CONTENU DU DOSSIER :
— Description du projet
— Texte de démarche
— CV à jour
— Documentation visuelle et liste de références
— Photographies : maximum 10 en format JPG
— Audio et vidéo : maximum 7 minutes en lien(s) externe(s)
— Autre documentation pertinente au besoin (publications, revue de presse, liens vers sites web, calendrier projeté, budget, besoins projetés en équipements, etc.)

Veuillez fournir un fichier compressé contenant les pièces mentionnées ci-dessus (le fichier zip devra faire au maximum 10 Mo).

Les dossiers doivent être déposés en ligne.

Les dossiers reçus par la poste ne seront pas évalués.

Pour télécharger l’appel, cliquez ici.

To read and download an english version, click here.

* Si vous éprouvez des problèmes avec les liens pdf, veillez à utiliser les navigateurs Chrome ou Firefox.

Informations





Verticale — centre d’artistes est soutenu au fonctionnement par le Conseil des arts et des lettres du Québec et Ville de Laval.