Audrey Gaussiran — Portraits dansés

Verticale soutient la promotion du projet

1 / 1
Audrey Gaussiran, images extraites des vidéos Portraits dansés, collage, 2017.

Présentations publiques :

1 — Conférence interactive de l’artiste et projection des courts métrages Portraits dansés

Date : Jeudi, 22 juin 2017
Heure : 19 h
LieuBibliothèque Multiculturelle
1535, boulevard Chomedey, Laval (Québec) H7V 3R2
* Entrée libre

2 — Projection des courts métrages Portraits dansés et performance live à l’occasion de la Fête d’ouverture au Parc des Prairies

Date : Vendredi, 7 juillet 2017
Heure : entre 18 h et 22 h
LieuParc des Prairies
5, avenue du Crochet, Laval (Québec)
* Entrée libre

Page Facebook de l’artiste

La chorégraphe d’origine lavalloise Audrey Gaussiran se nourrit de ses interprètes pour créer des œuvres vidéographiques intimistes. Elle s’attache aux passions des danseuses et danseurs invités, à leur histoire personnelle et à leur énergie, afin de guider l’élaboration des chorégraphies, le choix des lieux où elles sont captées et la direction artistique de chacun des portraits.

Avec ces trois nouveaux Portraits dansés, Audrey Gaussiran souhaite explorer l’identité artistique lavalloise. Filmés dans des lieux significatifs de la ville, trois danseurs lavallois sont révélés : Anne-Rose Cupidon, Mireille Gariépy et Jean-Benoit Labrecque. Benoit Jones-Vallée, directeur de la photographie, et Alex Cattaneo, compositeur, collaborent également au projet.

Biographie

Audrey Gaussiran est de retour à Montréal après avoir passé les dernières années à Calgary auprès de la réputée compagnie DJD. Construisant à présent sa propre voie chorégraphique, elle cherche à explorer des réflexions socio-politiques et une certaine valorisation de gestuelles culturelles diverses. De ses expériences de performance hors les murs émergent désormais de nouvelles perspectives, où les environnements atypiques de création et de performance affectent la chorégraphie et sa mise en scène, tout en favorisant la proximité et l’interaction avec le public.

Portraits dansés
  

Anne-Rose Cupidon incarne la force féminine, comme une Amazone aux mouvements de panthère. Le vent caressant sa peau la ramène à un côté plus nostalgique d’elle, une douceur cachée. Son Portrait dansé prend vie au Parc des Prairies, endroit qu’elle fréquente régulièrement.

À la fois gracieuse et hétéroclite, les lignes ballettiques de Mireille Gariépy contrastent sa façon singulière de bouger piquant la curiosité. Elle est dichotomique: entre félin et héron, entre feu et air. Filmée au Centre de la Nature, Mireille rayonne dans un endroit paisible près de la nature.

Sous les projecteurs de la Salle André-Mathieu, Jean-Benoit Labrecque est tout à fait dans son élément. Un peu farouche et réservé hors scène, il se dévoile grâce à la danse. Fluide et tourmenté comme l’eau, instinctif et animal, il est un génie du métissage corporel.


Le projet est soutenu par le Programme pour les arts et les lettres de Laval 2016-2017, Soutien aux projets des artistes et des écrivains professionnels, dans le cadre de l’entente triennale 2015-2018 de Ville de Laval et du Conseil des arts et des lettres du Québec.

      

L’artiste remercie chaleureusement ses nombreux partenaires lavallois : Parc des Prairies, Maison des Arts de Laval, [co]motion (Salle André-Mathieu), Loisirs Bon-Pasteur, Bibliothèques de Laval et Verticale — centre d’artistes.