Financement du CALQ — Invitation à un grand rassemblement le 24 avril 2017 à midi

1 / 1

Grand rassemblement public organisé par le Mouvement des arts et des lettres (MAL) et du Conseil québécois du Théâtre (CQT) des artistes, travailleurs culturels, organismes, producteurs, diffuseurs, etc., pour une augmentation significative du financement du CALQ

Date : Lundi 24 avril 2017

Heure : 12 h 00

Lieu : À confirmer

Confirmez votre participation ici

Depuis l’annonce du budget provincial 2017-2018 dans lequel aucun investissement n’a été prévu pour soutenir les créateurs, producteurs et diffuseurs alors que le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) est en train d’accomplir une réforme d’envergure de ses programmes d’aide publique, l’absence de crédits supplémentaires est le signe d’un désintérêt affiché du gouvernement qui discrédite la cause des arts professionnels. Face au mécontentement généralisé,  les milieux artistiques s’affairent en vue d’un grand rassemblement prévu à midi le lundi 24 avril, au centre-ville de Montréal. Engagez-vous dès aujourd’hui à y participer. Il en va du destin de la création au Québec.

L’ensemble du milieu culturel s’inquiète du désengagement politique à répondre aux exigences de la création artistique et de l’instrumentalisation de la culture à des fins électoralistes. On investit dans le béton, dans l’industrie et dans le spectaculaire, davantage sur la production au détriment de la recherche. Malgré les nombreux plaidoyers présentés par les artistes et les organismes culturels lors des consultations pour l’élaboration en cours de la nouvelle politique culturelle provinciale, malgré l’insuffisance notoire du budget du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et la nécessaire augmentation qu’implique la refonte historique de son modèle de financement, le budget provincial n’a prévu aucuns fonds supplémentaires dans les caisses du principal outil démocratique de la création québécoise. Quelles en seront les conséquences ? Sans argent supplémentaire dans le budget du CALQ, ce nouveau modèle de financement ne devient-il pas contradictoire avec l’objectif d’œuvrer au développement durable des arts?

Activons-nous pour tenter de faire renverser la vapeur. En ce sens, si le budget 2017 est voté et qu’on n’y peut rien changer, il nous reste encore une chance d’influencer la façon dont les crédits vont être répartis. Nous savons que nos députés en discuteront le 24 avril prochain en après-midi. Profitons de cette journée pour manifester haut et fort notre désir de voir le budget du CALQ augmenté. Nous n’avons pas d’autre choix. Prenons part massivement à cette mobilisation. Manifestez votre présence