Eve Laliberté — Emprunter (le bout de l’île)

Dans le cadre de la 1ère édition du programme de mentorat en écriture

  • Vie associative
1 / 1
Ève Laliberté, 2020.

Mentorat : printemps 2020

Publication : été 2020
Présentation d’artistes : automne 2020

Une boucle infinie

Un va et vient intemporel

Un territoire d’intérieurs qui s’expose au gré des promenades

« Emprunter (le bout de l’île) est un projet d’écriture exploratoire et de publication ancré dans le quotidien du quartier agricole de Saint-François à Laval. Se basant sur la certitude qu’il est possible d’altérer le réel à travers des processus de fiction, ce projet parle de ce qu’on ne voit pas.

Emprunter (le bout de l’île), c’est emprunter la maison de ses parents ; c’est emprunter les mêmes 2,7 km de marche tous les jours ; c’est emprunter ce qu’on sait des autres pour penser à ce qu’on ne sait pas. 

Telles une détective du banal ou une constructrice de l’imaginaire, j’inonderai les vides narratifs qui prennent place dans mes visions du territoire et de ses micro-événements afin de dresser un portrait impressionniste de ma rue et des gens qui y vivent. Tableaux poétiques, segments cinématographiques, chapitres minuscules ; la réalité n’est qu’un point de départ pour réfléchir le monde. »

— Eve Laliberté

 


L’activité est soutenue par le Programme pour les arts et les lettres de Laval 2018-2019, Soutien aux projets des organismes artistiques et littéraires professionnels, du Conseil des arts et des lettres du Québec.