Programmation 2018—19 | Événement de lancement

  • Vie associative
1 / 14
Précédent Suivant
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon
Événement de lancement programmation 18—19 Transport & onirisme, 8 juin 2018. Photo : Jacinthe Blanchard-Pilon

Transport & onirisme

Date : 8 juin 2018

Horaire19 h à 21 h *

Lieu : Verticale — centre d’artistes (Centre communautaire arménien de Laval), 397, boul. des Prairies O., Laval (Québec)

* À la suite de l’Assemblée générale annuelle des membres 2018
   Heure : 16 h
   Lieu : Salle de répétition, 4e étage

Indications (transport en commun) : À partir du metro Cartier (ligne orange), sortir de la station pour aller au terminus. Prendre l’autobus jusqu’à l’avenue Dussault ; trois trajets possible (20-O, 24-O ou 63-N). Environ 15 minutes.
Le trajet se fait également à pied depuis la station Montmorency, via l’avenue Brien. Environ 25 minutes.

Indications (à partir de Montréal en vélo): Aller en direction nord-ouest vers le boulevard Gouin et le Parc de la Merci. Prendre la passerelle à côté du chemin de fer pour traverser la rivière des Prairies. Tourner à gauche sur boul. des Prairies O.

Événement Facebook

Verticale lance sa programmation 2018—19 réunissant 4 projets hors les murs et 2 résidences d’été à la Villa ! Venez découvrir les projets à venir et faire la fête avec les artistes de la programmation, les membres du centre et l’équipe. Musique, pique-nique, BBQ et surprises !

Sous la thématique Transport & onirisme, Verticale a invité les artistes à s’adonner aux prémonitions ou à l’examen de l’économie fantasmatique du transport.

Cependant que Verticale, sans être complètement nomade, se déplace pour chacun de ses projets, sa mobilité est devenue à la fois une réalité organisationnelle, une position artistique et une condition de création.

Seul centre d’artistes dans le vaste espace lavallois, sa mobilité est devenue à la fois une réalité organisationnelle, une position artistique et une condition de création. VCA circule donc, comme la majorité des habitant·e·s et des travailleur·euse·s de Laval, sur un réseau routier qui domine les paysages1 et façonne les modes de vie2. C’est ainsi qu’une relation de tension paradoxale entre l’environnement et lui semble s’être installée. Le mouvement s’est imposé en tant qu’enjeu majeur3 ; un peu comme si les normes du transport entendu au sens strict freinaient l’élan du transport entendu au sens figuré, celui qui s’éprouve vivement. Le déplacement physique, qui conduit vers l’ailleurs et autorise la transformation, en est ainsi venu à revêtir un caractère onirique, qui concerne davantage une évasion de l’esprit.

Dans cette perspective, en route vers d’autres lieux et non-lieux4, VCA appelle les artistes à s’adonner aux prémonitions ou à l’examen de l’économie fantasmatique du transport. Le rapprochement, bien qu’équivoque, entre le déplacement et l’onirisme résonne fortement dans l’imaginaire social. Il se ramifie dans différents domaines de la science et de la culture (économie, ingénierie, urbanisme, psychologie, psychanalyse, anthropologie, mythologie, culture populaire, science-fiction, marketing, design, etc.)5.

Quels rêves et désirs, quelles utopies et quelles dystopies d’hier et d’aujourd’hui sous-tendent les conquêtes, les projets, les réseaux de circulation, les véhicules, leurs industries6 et leurs phénomènes vernaculaires ? Les nombreuses lubies qui ont marqué et continuent de porter l’histoire américaine — comme l’impérialisme spatial7 8 9  et guerrier, le mythe pionnier10, la prospérité banlieusarde11 12 13 14 15 16, la libre circulation du capitalisme globalisé17 — relèvent bien d’idéologies à laquelle l’art peut répondre18 19 20 21 22. En tant qu’expression de l’inconscient, le rêve permet une évaluation du passé, une digestion mentale de la réalité vécue, individuelle ou collective23. Car l’onirisme comme mouvement de pensée ouvre aussi sur une temporalité du futur, celle de l’imagination, de l’idéation, de l’anticipation. Faire se mouvoir le monde, dévier la linéarité du progrès de paradoxes et de perplexités, voilà la grande force d’une posture qui embrasse le transport imaginaire, la spéculation, le surréel. Comme l’art, il engage les potentialités d’une multitude de chemins24.


Pour télécharger l’appel de dossiers Programmation 2018—19 (Transport & onirisme), cliquez ici.

To read and download the english version of the call for proposals Programming 2018—19 (Travel & The Oneiric), click here.

* Si vous éprouvez des problèmes avec les liens pdf, veillez à utiliser les navigateurs Chrome ou Firefox.

Carte

Programmation 2018—19 | Événement de lancement

Verticale — centre d'artistes, Boulevard des Prairies, Laval, QC, Canada