Les formes de la résidence — Le Club de lecture

3e rencontre de l'été 2018

  • Vie associative
1 / 1

Date : mercredi 12 septembre 2018

Heure : 18 h

Lieu Parc Rosaire Gauthier, Laval (à l’angle des boulevards Lévesque Est et Goineau).
À 5 minutes à pied de la Station Cartier.

* En cas de pluie, la rencontre se tiendra sous la tonnelle.
** Verticale offre le pique-nique. Apportez votre couverture ou votre chaise.

Événement Facebook

Au sein de la programmation de Verticale, la forme de la résidence contamine les projets diffusés, alors que ceux-ci sont conceptualisés pour le contexte spécifique du centre, puis forcés de mûrir dans l’expérience du terrain, le plus souvent dans le cadre d’une démarche de recherche processuelle. Reconnaissant la nécessité du séjour, du temps long et de l’exploration pour la création d’œuvres contextuelles, le Centre veut continuer de développer ses liens avec le public lavallois en favorisant les points de rencontre avec les artistes. Surtout, avec l’inauguration de sa Villa au printemps dernier, Verticale aborde un virage numérique à sa mesure et a l’occasion de développer de nouveaux programmes de résidences. Dédié à dynamiser sa vie associative et à renouveler la recherche en arts actuels, Verticale souhaite continuer d’offrir des structures d’accueil en phase avec les besoins de ses membres et des artistes.

Les lectures qui ne sont pas disponibles en ligne se trouvent à la librairie Le Port de tête, partenaire de l’activité.

La liste de lecture de Marie-Ève Leclerc-Parker

Au fil de mes recherches, la notion de résidence d’artistes s’est révélée résistante à sa définition en raison de sa nature mouvante et évolutive. Structure multiforme et polysémique, la résidence d’artistes apparaît comme une formule créative vivante, souvent au même titre que les pratiques qu’elle accueille. Dans le cas de la programmation de Verticale — centre d’artistes, la forme de la résidence s’est manifestée ultérieurement, soit au fil du temps et des projets diffusés. C’est précisément à ce contexte d’apparition de la résidence que je propose ici de réfléchir.

Lecture principale

  • POUSSETTE, Johan, « Artists in flux », dans Anna Ptak (dir.), RE-tooling, RESIDENCIES. A closer look at the Mobility of Art Professionals, Pologne, A-I-R, Laboratory at Centre for Contemporary Art Ujazdowski Castle, 2011.
    Extrait choisi : pages 40-47. Disponible en ligne ici.

Lecture complémentaire

  •  BÉLAND, Daniel, « Quelques paramètres »,  dans Lisanne Nadeau (dir.) (1995). Résidence 1982-1993, Québec : La Chambre Blanche.
    Extrait choisi : p. 9-12. Disponible en ligne ici et en format papier à la librairie.

La liste de lecture de Sarah Ève Tousignant

La tangente numérique empruntée par Verticale — centre d’artistes avec sa nouvelle Villa m’incite à ouvrir une réflexion sur les outils numériques désormais indissociables du contexte de résidence artistique. La résidence, un temps considérée comme un exil de l’artiste hors de son milieu, était perçue comme une période d’isolement, d’incertitude, de rencontres productives au terme de laquelle était dévoilée une œuvre, une démarche, une réflexion. Les réseaux sociaux, pour leur rôle dans la promotion et la construction d’une identité publique, perturbent cette représentation et permettent de maintenir une présence virtuelle dans l’absence. Le studio temporaire, autrefois intime, se voit désormais exposé en ligne. Ainsi, le processus de documentation et ses technologies prennent une importance grandissante et un nouveau mode de diffusion du travail réalisé en résidence apparait, altérant radicalement l’expérience de tous les participants : artistes, publics et milieux hôtes.

Lecture principale

  • VARGAS DE FREITAS MATIAS, Rita (2016). International Artists-in-Residence 1990–2010 Mobility, Technology and Identity in Everyday Art Practices, University of Jyväskylä.
    Extrait choisi : p. 169 – 172. Disponible en ligne ici (cliquez sur le lien « View/Open » pour télécharger le document).

Lecture complémentaire

  • BELLIN, Stéphane (2014). « Documenter et communiquer la recherche en arts numériques par la mise en situation diagonale de l’artiste contemporain », dans Muséologies, volume 7, n°1, p. 214-217.
    Disponible en ligne ici et en format papier à la librairie.

 

Carte

Les formes de la résidence — Le Club de lecture

Parc Rosaire-Gauthier, Boulevard Lévesque Est, Laval, QC, Canada