Michael Eddy — Credos

  • Création
  • Diffusion
1 / 1
Michael Eddy, 2018.

— Série de mini-expositions sur table
Période : De septembre 2019 à mai 2020
Détails à venir.

— Conversation publique
Période : Avril-mai 2020
Détails à venir.

Credos est une série de mini-expositions sur table conçue pour être montrée dans des bazars de sous-sol d’églises, à Laval et dans la grande région de Montréal au cours de l’année. L’artiste-commissaire Michael Eddy invite plusieurs artistes et auteurs d’ici et d’ailleurs à contribuer à ces expositions infiltrantes en proposant des œuvres —uniques ou multiples, matérielles ou immatérielles, à vendre ou non —, qui adressent, d’une manière ou d’une autre, la notion de croyance ou de credo [1].

Le projet Credos s’appuie sur les possibilités et les malentendus inhérents à un espace où le regardeur est en quelque sorte pris au dépourvu. Dans une perspective ludique, la proposition d’Eddy cherche à désanctifier et à élargir la notion d’identité par la mise en œuvre d’une pluralité de points de vue sur ce qu’on appelle la croyance. Dans cette optique, le contexte « marchand » représente un clin d’œil à l’idée d’une économie religieuse, où les croyants seraient des clients appelés à suivre l’offre et la demande spirituelles. Toutefois, l’intention ici n’est pas de faire concurrence à la religion, ni de rabaisser celle-ci au niveau d’un tour de magie consumériste, mais plutôt d’explorer avec les artistes et le public la valeur qu’on attribue à la croyance dans un contexte vernaculaire qui n’est pas forcément assujetti aux lois du marché.

[1] Credo signifie en latin « je crois », mais il est intéressant de remarquer qu’il est aussi contenu dans le mot crédit. En français, credo possède à la fois un sens religieux (Le Credo) et un sens non religieux (un credo) qui réfère à l’ensemble de principes sur lesquels on fonde ses opinions, sa conduite.