Stéphanie Nuckle — Habitat COMMODORE

Dans le cadre de la 3e édition du programme de laboratoire-résidence

  • Création
  • Diffusion
  • Vie associative
1 / 1
Stéphanie Nuckle, Maison modèle no.01, 2017, encre sur papier.
Stéphanie Nuckle, Maison modèle no.01, 2017, encre sur papier.

Performance et présentation d’artistes : vendredi 26 mai 2017

Installation éphémère : du 26 au 28 mai 2017

Lieu : Terrain vague situé rue Jacques-Tétreault, entre le boul. L’Avenir et la rue Lucien-Paiement ; face à la station Montmorency et au campus de l’Université de Montréal à Laval.

 

Verticale — centre d’artistes a invité Stéphanie Nuckle, artiste de la relève d’origine lavalloise à participer à la 3e édition de son programme de laboratoire-résidence de création.

Cette année, le centre offrait à l’artiste membre sélectionné la chance de prendre part à la désignation de son mentor. Pour l’élaboration de son projet de résidence, Stéphanie Nuckle a choisi l’artiste visuelle Caroline Boileau comme complice. Au cours des prochaines semaines, les deux artistes se rencontreront régulièrement pour arpenter les quartiers Vimont et Chomedey à Laval, ainsi que pour partager lectures et discussions en vue de la présentation d’Habitat COMMODORE, une œuvre qui allie installation éphémère et performance participative.

Une présentation publique aura lieu le vendredi 26 mai 2017. Plus de détails à venir.

Intention

Occupant de grandes surfaces de terrains considérés comme stratégiques à la consommation, les terrains vagues, les terres agricoles, les terres humides et même les parcs de maisons mobiles sont des lieux vulnérables à l’étalement urbain. M’inspirant du parc de maisons mobiles où j’ai vécu durant ma jeunesse (à Vimont, Laval), je souhaite mettre de l’avant la qualité de la communauté et le climat d’entraide qui caractérisent ce microsystème fragile. N’ayant de nomade que le nom, je me questionne sur la mobilité de ces maisons et sur l’expansion potentielle de leur occupation territoriale.

Qui dit terrain en friche dit possibilité de développement. Les promoteurs immobiliers et commerciaux qui s’intéressent actuellement au quartier commercial de Chomedey, à proximité du métro Montmorency, mènent une course effrénée pour la construction de ce qui sera le futur centre-ville de Laval. Une telle transformation de l’environnement urbain immédiat mérite d’être questionnée, tant en regard de ses impacts sur les communautés situées en périphérie que sur le paysage naturel et social.

Dans une première phase, je rencontrerai les habitant.e.s du parc dans le but de recueillir des informations concernant l’historique du lieu et pour mieux comprendre la dynamique actuelle du voisinage. Je prendrai en photo les maisons des participants afin de produire une série de dessins qui serviront à une performance lors de la présentation publique. Cette collecte d’informations sera archivée sous forme de textes et de dessins, puis diffusée par le biais du site Web de Verticale.

La seconde phase consistera à inaugurer, de façon symbolique, le projet de construction du parc de maisons mobiles Habitat COMMODORE. Ce nouveau chantier du sensible prendra la forme d’une installation éphémère et d’une performative participative avec la communauté du parc de Vimont, du voisinage du terrain vague et d’invité.e.s, afin d’ouvrir le dialogue sur l’identité et l’avenir du site.

— Stéphanie Nuckle

 

L’activité est rendue possible grâce au soutien de
 ville de Laval et du Ministère de la Culture et des Communications du Québec,
 dans le cadre de l’Entente de développement culturel 2015-2016.

Carte

Stéphanie Nuckle — Habitat COMMODORE

1900 Rue Jacques-Tétreault, Laval, QC H7N 0A7, Canada